Brussels Motor Show 2017: Isuzu équipe le nouveau D-Max d'un moteur 1.9 diesel

Brussels Motor Show 2017: Isuzu équipe le nouveau D-Max d'un moteur 1.9 diesel

Isuzu opte résolument pour le downsizing sans compromis avec le D-Max restylé et sa technologie moderne.

Lundi 28 novembre 2016 — Isuzu a réservé au Brussels Motor Show une grande première. Le nouveau D-Max perpétuera le succès du modèle avec son style remodelé en profondeur, un dynamisme renforcé ainsi qu'un nouveau moteur associé à de nouvelles transmissions.

Pionnier du downsizing

Dans le paysage automobile, le downsizing est à la mode. Les moteurs voient leur cylindrée se réduire et leur efficience se renforcer avec des valeurs de consommation et d'émissions de CO2 en baisse. Dans le segment des utilitaires, cette évolution est cependant assez modeste. Isuzu entend montrer l'exemple, introduisant en primeur une motorisation de plus faible cylindrée sur le tout nouveau D-Max. Isuzu endosse ainsi le rôle de pionnier. Aujourd'hui, personne ne peut prédire quelle sera l'évolution de la fiscalité sur nos marchés et opter pour une motorisation plus modeste n'est assurément pas inutile.

Plus petit mais encore plus dynamique

Sur le nouveau D-Max, le moteur 2.5 diesel cède ainsi la place à un tout nouveau quatre-cylindres affichant une cylindrée de 1.898cc. Si la puissance demeure quasiment inchangée avec 164ch, le couple du nouveau 1.9 D atteint désormais 360Nm, une valeur disponible entre 2.000 et 2.500tr/min. Environ 60kg plus léger que son prédécesseur, ce 1.9 D répond aux normes d'émissions Euro 6.

Ce moteur quatre-cylindres intègre également diverses innovations, comme un tendeur de courroie automatique, des poussoirs de soupape hydrauliques ainsi qu'un filtre à huile écologique. Les valeurs de consommation et donc également d'émissions de CO2 enregistrent une baisse sensible. En fonction de la configuration, la réduction atteint de 4% à 16%. Ce nouveau 1.9 D permet également au confort acoustique de se renforcer.

Le nouveau quatre-cylindres turbodiesel du D-Max est également associé à de nouvelles boîtes de vitesses. Le client a le choix entre une boîte manuelle 6 vitesses ou la nouvelle transmission automatique qui dispose désormais de 6 rapports (au lieu de 5). Cette transmission automatique peut également être contrôlée de manière séquentielle grâce au levier de commande.

3,5 tonnes de capacité de traction

L'abaissement de la cylindrée ne doit pas se faire au détriment de la puissance ou du caractère. Spécialiste de la conception de moteurs, Isuzu a refusé tout compromis en matière de capacité de traction. Le nouveau D-Max conserve ainsi toutes ses qualités pour un usage professionnel et sa capacité à relever les défis du quotidien.

Le D-Max bénéficie évidemment de la transmission intégrale débrayable d'Isuzu. Il affiche ainsi une impressionnante capacité de traction de 3,5 tonnes. La valeur la plus élevée du marché pour un modèle accessible avec un permis classique. Le D-Max peut également transporter pas moins de 1 tonne dans son bac de chargement.

Une belle évolution stylistique

Pour son nouveau D-Max, Isuzu a résolument opté pour une séduisante évolution stylistique. Avec sa face avant entièrement remodelée, le D-Max arbore un visage à nouveau tout à fait contemporain. L'évolution est sensible avec de nouveaux phares à projecteur avec éclairage diurne à LED et des antibrouillards qui bénéficient aussi d'un design inédit. Le D-Max a également reçu une nouvelle calandre, de nouvelles jantes et de nouveaux blocs optiques arrière à technologie LED.

Dans son habitacle, le nouveau D-Max se distingue par son tableau de bord redessiné, avec une nouvelle implantation pour les compteurs et l'introduction d'un indicateur de rapport pour les versions à boîte manuelle. Le D-Max dispose aussi désormais d'un système de navigation intégré.

L'intérieur du D-Max offre aussi une meilleure ergonomie, les occupants bénéficiant d'un confort renforcé avec notamment un meilleur soutien et de nouvelles fonctionnalités. Les passagers arrière peuvent ainsi profiter d'un confort optimal. Avec un angle d'ajustement de 24°, les sièges du nouveau D-Max offrent un confort similaire à une berline classique. Les passagers arrière bénéficient aussi d'un espace aux jambes plus généreux.

Nouveaux équipements (de sécurité)

Le nouveau Isuzu D-Max a reçu de nouveaux équipements très intéressants (en fonction des niveaux d'équipement). Un système de démarrage-arrêt fait ainsi son apparition. Le D-Max peut aussi être équipé du PESS (Passive Entry & Start System). Ce dispositif d'accès sans clé permet d'ouvrir ou fermer le véhicule en conservant simplement la clé en poche ou dans un sac.

En matière de sécurité, le D-Max dispose d'un nouveau système ESP, le contrôle de motricité (TCS) étant désormais associé au Hill Descent Control (HDC) et au Hill Start Assist (HSA), qui permet de démarrer aisément en côte (àpd 10% de déclivité).

3 variantes et toujours 5 ans de garantie

À l'instar de son prédécesseur, le nouveau D-Max sera disponible (dès le printemps 2017) en 3 variantes de carrosserie (Single Cab, Extra Cab et Double Cab). Le nouveau D-Max s'accompagne aussi d'une impressionnante garantie de 5 ans avec assistance, et qui augmente par ailleurs, de 150.000 à 200.000 km. Un argument important au vu du caractère professionnel du D-Max, qui est immatriculé comme véhicule utilitaire et bénéficie ainsi d'une fiscalité avantageuse.

Pour les prix, cliquez ici.

Une riche histoire

Isuzu célèbre cette année son 100e anniversaire. L'entreprise a été fondée en 1916 et est la plus ancienne marque asiatique active sur notre marché.

100 ans d'expérience. Peu de marques automobiles peuvent se targuer de posséder une telle histoire. Si Isuzu s'est spécialisé au fil des ans dans la production de moteurs diesel, de camions et de pick-up, le constructeur japonais possède une histoire riche et variée. Et cette histoire est jalonnée de nombreux modèles de voitures particulières, même si les moteurs diesel et les camions ont rapidement figuré parmi les axes de spécialisation de la marque. Un (bref) aperçu de l'histoire d'Isuzu:

1916

Deux entreprises japonaises, Tokyo Ishikawajima Shipbuilding and Engineering, et Tokyo Gas and Electric Industrial, signent un accord de coopération en vue de la production de voitures.

1922

La première voiture particulière construite au Japon, la Wolseley A-9, est prête.

1934

Lancement d'un deuxième modèle, une voiture conçue à la demande du ministère du Commerce et de l'Industrie. Elle répond au nom de ISUZU, faisant référence à la rivière Isuzu coulant à ISE, au Japon. Voilà d'où provient donc le nom de la marque (cf. également 1949).

+1945

Dans la période de l'immédiat après-guerre, la demande en véhicules commerciaux et en camions était très importante pour transporter toutes sortes de matériaux et de la nourriture. La production de camions allait jouer un rôle essentiel dans la relance de la marque Isuzu et de l'économie locale après la Seconde Guerre mondiale. C'est également alors qu'est née la passion d'Isuzu pour le secteur des véhicules utilitaires.

1949

Alors que sont réalisées les premières exportations vers la Chine, Hong Kong plus précisément, une nouvelle société est créée: “Isuzu Motors Limited”. Ce nom est toujours utilisé aujourd'hui.

1950

Afin de répondre à la demande croissante de véhicules après la Seconde Guerre mondiale, Isuzu développe le premier moteur V8 diesel japonais, le DA80.

1953

Isuzu peut également être considéré comme un pionnier dans le domaine du développement des voitures particulières. En attestent la Hillman, lancée en 1953, puis la Bellel en 1961 ainsi que la Bellet en 1963.

1961

La Bellel voit le jour.

En 1961 également, Isuzu développe le premier moteur diesel japonais dédié aux voitures particulières. Le moteur DL201 reçoit d'emblée le Technological Award, décerné par la Japan Society of Mechanical Engineers.

1963

Lancement de la Bellet. Une version GT suivra, surnommée la Belle-G.

1966

Lancement du premier camion de moyen tonnage, le TY.

1968

Isuzu présente son premier coupé. La ligne sportive de la 117 Coupé est le fruit du travail de Giugiaro en personne.

1971

En vue de poursuivre son expansion et des opportunités de croissance sur les marchés extérieurs au Japon, Isuzu signe un accord de coopération avec GM.

1972

La collaboration avec GM donne naissance au pick-up de 1 tonne le plus populaire aux États-Unis, le Chevrolet LUV (Isuzu Faster). Ce pick-up repose sur la berline Isuzu Florian.

1974

Lancement de la Gemini, première voiture développée en commun avec GM.

1977

En raison de la crise pétrolière, Isuzu développe des moteurs diesel plus économiques. En 1977, Isuzu présente la Florian, équipée d'un moteur diesel.

1979

La Gemini reçoit également un moteur diesel.

1981

Lancement d'un deuxième modèle, la Piazza Coupé, à nouveau imaginée par le grand designer Giugiaro. La gamme accueille également le Rodeo Bighorn, le premier tout-terrain compact à transmission intégrale de la marque.

En 1981 encore, Isuzu lance le moteur diesel pour camions à injection directe. C'est également Isuzu qui a développé la première gestion électronique pour un moteur diesel. Isuzu présente également en première mondiale la technologie Isuzu QOS, pour "Ultra Quick on Start". Avec ce système, il n'est plus nécessaire de préchauffer le moteur avant de le démarrer. Une primeur !

1985

Isuzu présente la FF Gemini, son lancement étant soutenu par un spot TV particulièrement populaire mettant en scène les cabrioles d'un cascadeur.

1994

Isuzu lance son premier camion de fort tonnage, le Giga.

1996

Isuzu commercialise son premier autobus, le Gala.

2000

Le cap des 20 millions de moteurs produits est franchi.

2002

Isuzu lance le Rodeo et le pick-up D-Max, créant ainsi une nouvelle tendance. Au fil des ans, Isuzu va se spécialiser dans la conception de pick-up.

2004

Alcopa entame l'importation d'Isuzu. Aujourd'hui, le groupe importe Isuzu dans 4 pays.

2013

Isuzu lance le MU-X, un SUV à 7 places reposant sur le D-Max.